#bioexplorateur
#biomotorisé
#biomotorisé
#bioexplorateur
#bioexplorateur
#biomotorisé
#bioexplorateur

Actualités

01/04/2022

[Billet d’humeur] Et si vous osiez le préventif ?

Rando et sports de nature motorisés

Il vaut mieux prévenir que guérir, dit le proverbe. Pourtant, plus de 90 % des appels à l’aide que nous recevons viennent de pratiquants ou d’organisateurs non-adhérents au Codever. Résultat ? Des dossiers plus difficiles à défendre, et des problèmes qui auraient souvent pu être évités.

Une question simple pour commencer : ami lecteur de cet article, adhères-tu au Codever ? Probablement pas. Ou plus.

A la question « pourquoi ? », nous pourrions dresser un florilège de réponses : « j’y pense et puis j’oublie », « pas besoin je roule peu », « dans mon secteur c’est tranquille » ... Des réponses qui cantonnent le Codever à un rôle de pompier.

Mais, plutôt que de chercher à circonscrire un incendie, ne vaut-il pas mieux empêcher le départ de feu ?

Osez le préventif !

Quand vous organisez des randos, quand vous préparez des tracés, vous avez le choix : prendre des risques en continuer à faire comme il y a 30 ans, ou adapter vos pratiques pour minimiser les risques et maximiser vos chances de victoire en cas d’ennuis.

La seconde solution est tout à fait à votre portée avec l’aide du CODEVER. Notre Guide Pratique et nos conseils personnalisés permettent de répondre au mieux aux exigences d’aujourd’hui.

Oui, ça ne marche pas à tous les coups. Mais qui ne tente rien n’a rien, et il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté plutôt que donner le bâton pour se faire battre.

Pour illustrer, voici quelques exemples des attitudes à éviter : tracer des balades en se fiant uniquement à la carte IGN ; ne pas respecter un panneau d’interdiction parce que « j’ai lu sur internet que le panneau est illégal parce qu’il manque le numéro de l’arrêté dessous » ; laisser les maires édicter des interdictions de circuler sans réagir ; créer un terrain de cross dans son jardin sans se préoccuper des autorisations (« ben oui, je suis chez moi, je fais ce que je veux ») ; croire tout ce que l’administration vous raconte et lui donner tout ce qu’elle exige ; poster des vidéos ou des photos sur les réseaux sociaux montrant des véhicules dans des situations potentiellement litigieuses… J’en passe et des meilleures.

 

Adhérer, c’est résister !

Sur les réseaux sociaux, justement, le conseil arrive vite : « contacte vite le Codever, ils vont t’aider ». Oui, nous aidons tout le monde, c’est vrai. A condition d’adhérer, car nous ne sommes pas une œuvre caritative.

Le souci, c’est qu’adhérer après avoir reçu un PV ce n’est pas le meilleur plan pour le conducteur, ni pour le Codever.

D’abord, quand on creuse, on s’aperçoit souvent que le problème aurait pu être évité si le conducteur avait mieux connu la réglementation. Donc, s’il avait adhéré plus tôt !

Ensuite, il arrive fréquemment que le néo-adhérent ait alourdi sa barque en croyant bien faire. Par exemple, en racontant sa vie aux agents qui le contrôlaient. Ou en reconnaissant l’infraction avant de se raviser.

Enfin, il est toujours bien plus confortable et rassurant de pouvoir contester un PV en étant assisté d’un avocat. Or, comme toute assurance, notre garantie protection juridique (GPJ) ne peut fonctionner que si vous êtes adhérent avant le début du litige. Résultat, beaucoup préfèrent payer l’amende plutôt que des honoraires d’avocat de leur poche.

Quant aux organisateurs de randos, ils peuvent vite se trouver broyés par les abus de pouvoir des administrations hostiles, faute de bien connaitre leurs droits, là aussi. Et ils finissent par baisser les bras.

Tout ceci alimente le sentiment de toute puissance des détracteurs de la randonnée motorisée. C’est aussi une terrible machine à décourager les adeptes des loisirs verts motorisés (et on commence à constater des difficultés similaires pour les activités non-motorisées).

Il n’y a pas de magie : pour préserver la liberté d’assouvir sa passion, il faut résister et s’impliquer. Pour la reconquérir — oui, on peut souvent y arriver en se donnant un peu de peine — il faut repasser la marche avant.

Et si vous commenciez par adhérer au Codever ?

 


Et en plus le CODEVER ne se résume pas à une assurance protection juridique !

Nous agissons chaque jour pour défendre votre liberté de circuler, votre liberté d’organiser ou d’entreprendre. Nous défendons et promouvons vos passions, motorisées ou non, et les itinéraires et lieux où vous les assouvissez.  N’attendez pas d’avoir des ennuis pour adhérer, soutenez notre action en cotisant sur codever.fr !

Adhésion particulier « militant » (avec GPJ) : 50 €/an

Adhésion club (avec GPJ) : 120 €/an

Adhésion Pro Rando (avec GPJ) : 230 €/an

Pour adhérer, c’est par ici : https://www.codever.fr/adherer

Retour liste des actualités

Toutes les actus sur le terrain

Contact
Nom :
Prénom :
E-mail :
CP :
Ville :
Particulier
Professionnel
Autre
VOUS PRATIQUEZ :
4x4
Equitation
Moto
VTT
Quad
Randonnée
Autre
Objet :
J'accepte les termes et conditions de traitement de mes données personnelles. (en savoir plus)