#bioexplorateur
#biomotorisé
#biomotorisé
#bioexplorateur
#bioexplorateur
#biomotorisé
#bioexplorateur

Actualités

03/09/2019

Projet de PNR du Mont Ventoux : France Bleu Vaucluse relaie nos inquiétudes

Communiqué suite à la diffusion par France Bleu Vaucluse, d'un sujet sur les inquiétudes des adeptes de la moto verte de l'instauration PNR du Mont-Ventoux sur France Bleu Vaucluse.

Le futur PNR du Mont-Ventoux s'est fixé parmi ses objectifs de favoriser le "vivre ensemble" et nous remercions France Bleu Vaucluse d'avoir relayé nos inquiétudes à ce sujet. Les nombreuses réactions à cette information montrent combien cet objectif sera difficile à atteindre, tant les idées reçues, les généralisations hâtives et les amalgames, mais encore plus l'intolérance de nombre d'entre nous dans leur approche et leur rapport à l'environnement, l'emportent sur la réflexion intelligente.
- Concrètement, l'impact des loisirs motorisés sur l'environnement, est tellement négligeable qu'il n'a jamais été évoqué ni lors de la mise en place du plan Natura 2000, ni au cours du Grenelle de l'Environnement. Dans le Vaucluse, plus d'un tiers des manifestations sportives de nature déclarées en préfecture concernent des engins motorisés, sans que cela n'entraîne d'impact notable sur le milieu naturel (Etat des lieux, projet de PNR Avril 2016).
- Aussi surprenant que cela puisse paraitre, la présence d'un chien, même tenu en laisse est la plupart du temps beaucoup plus dérangeante pour les animaux, que le passage d'un véhicule motorisé. C'est avant tout par l'odorat qu'ils perçoivent le danger et l'odeur d'un chien est beaucoup plus menaçante pour eux que celle des gaz d'échappement. Demandez donc aux loups ce qu'ils craignent le plus entre un quad et un patou. Un bruit ou la présence inhabituelle d'une personne ou d'un véhicule sont perçus par les animaux comme des signaux d'alerte auxquels ils peuvent s'habituer comme le montre la présence de plus en plus fréquente d'animaux sauvages au bord des autoroutes, dans les aéroports et même en pleine ville.
- En France, les zones sensibles où vivent des espèces animales ou végétales menacées (Parcs Nationaux, Réserves naturelles, Znieff, etc) sont protégées depuis belle lurette et quasiment inaccessibles à tous les véhicules et même parfois aux promeneurs.
- Les motos, les quads, les 4x4 ou les VTT ne détruisent pas les chemins. Ils les usent parfois comme le font les véhicules sur une route, mais ils participent surtout à les maintenir ouverts, car les chemins s'usent et disparaissent surtout quand on ne s'en sert pas ... ou lorsqu'on les interdit. Les randonneurs motorisés participent d'ailleurs activement à leur entretien, notamment au cours des Journées des chemins organisées chaque année en France.
- La randonnée motorisée est parfaitement légale et la loi prévoit des plans départementaux de randonnée motorisée au même titre que pour la randonnée pédestre, équestre ou cycliste.
Nous comprenons que certains n'apprécient pas de croiser des véhicules motorisés lors de leurs randonnées à pied, à cheval ou à vélo. Ils disposent déja d'itinéraires "réservés" pour cela. A notre connaissance, en dehors de quelques incivilités, cette cohabitation n'a jamais entrainé d'accident grave, alors que l'on compte par dizaines les randonneurs motorisés victimes d'agressions et de gestes criminels de la part de riverains ou d'autres individus. Il est donc temps d'arrêter ces querelles aussi dangereuses que stériles et d'organiser comme le demande l'une des réserves de la Commission d'enquête publique sur le projet de PNR du Mont-Ventoux "une concertation entre les associations de randonneurs ... afin de faire prendre conscience à la collectivité de la nécessité de mettre en place des règles garantissant une société du "bien vivre ensemble".
Le premier fléau contre lequel nous devons lutter, est celui de l'artificialisation des sols, principale menace pour la biodiversité dans notre pays. Le second est celui de l'incivilité, du manque d'éducation et de l'égocentrisme qui minent notre société et concernent malheureusement tous les aspects de la vie sociale et toutes les activités de loisirs. Ne l'oublions pas, les chemins sont par essence des voies de communication. Ils doivent le rester dans tous les sens de ce terme et pour l'usage de tous.

2.09.2019 Roger Blanc (CMDV), Pierre Devaux (Codever)

Retour liste des actualités

Toutes les actus sur le terrain

Contact
Nom :
Prénom :
E-mail :
CP :
Ville :
Particulier
Professionnel
Autre
VOUS PRATIQUEZ :
4x4
Equitation
Moto
VTT
Quad
Randonnée
Autre
Objet :