#biomotorisé
#biomotorisé
#bioexplorateur
#bioexplorateur
#biomotorisé
#bioexplorateur
#bioexplorateur

Actualités

12/06/2017

5 jours pour contacter un maximum de futurs députés

Les députés font les lois. Il est donc crucial de les sensibiliser à nos problématiques si on veut faire avancer le Droit dans le bon sens. Et le meilleur moment, c'est maintenant. A vous de jouer !

La campagne d'entre-deux tours étant ouverte, le questionnaire est à nouveau disponible en ligne. On compte sur nos adhérents et sympathisants pour questionner ou relancer celles et ceux qui n'ont pas encore répondu. N.B. : les contributions des candidats évincés par le 1er tour ont été masquées.

Cliquez sur ce lien pour consulter les réponses (et ainsi ne pas relancer un candidat ayant déjà répondu)

Participer, mode d'emploi :

1 - trouver la liste des candidats :  utilisez cette carte interactive publiée par le Ministère de l'Intérieur.

2 - rechercher leurs contacts via google ou un autre moteur de recherche. De nos jours ils ont tous un blog ou une page FB. Il est plus difficile de trouver une adresse email.

3 - envoyez leur un message (modèle ci-après) 

" Bonjour Madame/Monsieur,

je réside dans votre circonscription et suis adhérent du CODEVER France. Votre position sur les loisirs verts est donc importante pour moi. Pourriez-vous je vous prie répondre à ce questionnaire : https://goo.gl/forms/3mkbtdSqGgz9RNLw1

Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Vous remerciant par avance de l'intérêt que vous porterez à ma démarche."

Signez en précisant votre commune de résidence.

Merci d'avance pour votre participation !

N.B. : si vous souhaitez imprimer le questionnaire pour le remettre en main propre à un candidat,téléchargez le ici au format PDF ou au format Word.


Nos 3 questions :

1/ Le Parlement est régulièrement amené à transcrire des Directives européennes tendant à « mettre sous cloche » une part croissante de notre territoire. Les directives « Oiseaux » et « Habitats », qui ont conduit à l’instauration de Natura 2000, ont même rejoint nos Codes sans aucun débat, grâce à une procédure d’ordonnance approuvée par les parlementaires (loi 2001-3 du 3/1/2001). S’y ajoute une multitude grandissante et interconnectée de zonages protecteurs : Parcs Nationaux, Parcs Naturels Régionaux, Aires Marines Protégées, réserves naturelles, SCAP, ZICO, ZPS, ENS, ZNIEFF 1 & 2, classement Biotope, trames vertes et bleues, corridors biologiques…Protéger la nature, sauvegarder la biodiversité, préserver les terroirs, sont autant d’objectifs nobles que nous partageons volontiers. Malheureusement, un principe essentiel est oublié ou exclu : l’homme est au cœur de la biodiversité. Il en résulte une sanctuarisation galopante de nos espaces ruraux avec pour conséquence l’exclusion de nombreuses activités de loisirs verts, notamment motorisées.

Seriez-vous favorable à une remise en question de cette stratégie confiscatoire ?

2/ Depuis décembre 2004, nous avons recensé 43 victimes de chaines, câbles ou barbelés disposés en travers des chemins : 10 décès et 33 blessés… Trois propositions de loi (la première émanant fin 2010 d’un député PS, la seconde en janvier 2012 d’un député UMP et la dernière en février d’un sénateur PS) ont été déposées pour combler le vide juridique qui laisse toute liberté aux propriétaires ou gestionnaires pour clôturer des chemins par des dispositifs dangereux, invisibles ou mal signalés. Cette problématique dont l’enjeu est la sauvegarde de vies humaines est juridiquement simple et dépourvue de couleur politique.

Seriez-vous prêt à voter en faveur d’une telle loi dans les plus brefs délais ?

3/ Depuis une vingtaine d’années, les politiques de développement du tourisme « vert » font la part belle – nous devrions dire exclusive – aux activités de randonnée non motorisée. De ce fait, les adeptes de la randonnée motorisée subissent discrimination et exclusion. Ceux-ci se voient en effet interdire par principe l’usage de milliers de kilomètres de chemins ruraux. Dans le même temps, ces conducteurs sont pourchassés en forêt comme des braqueurs de banque (les opérations de contrôle menées par des agents « arme au poing » deviennent fréquentes). Pourtant, les activités et les impôts de ces citoyens comme les autres contribuent à la sauvegarde de ce patrimoine commun et génèrent une activité économique locale non négligeable.

Si vous êtes élu, agirez-vous en faveur d’un rééquilibrage des politiques de développement du tourisme « vert » et pour faire cesser la stigmatisation de cette catégorie d’usagers des chemins ?

Retour liste des actualités

Toutes les actus sur le terrain

Contact
Nom :
Prénom :
E-mail :
CP :
Ville :
Particulier
Professionnel
Autre
VOUS PRATIQUEZ :
4x4
Equitation
Moto
VTT
Quad
Randonnée
Autre
Objet :